Journal de Bord

Chapitre 2 : l’ébourgeonnage (suite) – début mai

By avril 5, 2020mai 2nd, 2020No Comments

« Je vous propose de suivre au fil des semaines la progression de la vigne sur le Domaine du Boiron. Des toutes premières feuilles d’avril jusqu’aux vendanges automnales, 6 mois autour de la vie d’une plante étonnamment intelligente qui mérite une attention particulière.

Rien n’est écrit à l’avance. C’est l’intuition qui guidera le vigneron. »
Philippe CABREL

Chapitre II

L'ébourgeonnage (la suite)

Début mai

"La patience est la première vertu chez le vigneron"

Nous voilà arrivés à la fin du mois d’avril. La pousse a été puissante (10 cm, en moyenne, dans les 7 derniers jours). L’ébourgeonnage est désormais l’occupation prédominante sur le domaine. La belle « sortie » des rameaux nous permet d’opérer une sélection précise sur la baguette fructifère.
En effet, seuls ceux possédant une inflorescence (future grappe) développée seront gardés.

Cette opération est conjointement réalisée avec l’épamprage, qui consiste à enlever les pampres poussant sur le pied, limitant ainsi les risques potentiels de contaminations. Cela permet aussi à la sève d’alimenter pleinement les rameaux sur la baguette sans avoir été perturbés durant son trajet.
Tout cela se fait manuellement car le passage du tracteur s’avérerait calamiteux pour la préservation de nos sols argileux.

En images, la double opération épamprage / ébourgeonnage sur l'un des pieds du domaine.

Afin de préserver la vie biologique dans le sol et de former une protection contre l’érosion, l’enherbement naturel dans les rangs et sous les rangs est maintenant bien apparent, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus. Le sol s’en trouvera idéalement drainé, souple et aéré.

Le climat océanique dans lequel nous nous situons exigera une observation accrue du vignoble durant le mois de mai afin de se prémunir du risque de maladie, en particulier le mildiou*.
A suivre…

Équilibre, contrôle du rendement et anticipation face aux risques climatiques printanier, tels sont les premiers choix du vigneron pendant l'ébourgeonnage.

*mildiou : champignon parasite se développant à la faveur de printemps doux et pluvieux. Il peut provoquer un affaiblissement du cep et avoir un impact négatif sur la qualité du vin.

*cot : excroissance située en dessous de la baguette fructifère, d’où partiront 2 rameaux qui seront conservés pour l’année prochaine. Ils deviendront à leur tour, après la taille hivernale, les 2 principales baguettes.

Les autres articles du journal

© Domaine du Boiron 2019 - Francis Cabrel propriétaire récoltant - 47220 Astaffort